AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cdiscount :1 jouet acheté = 1 jouet offert
Voir le deal

Partagez
 

 Une mafia, des familles

Aller en bas 
AuteurMessage
Cupola
Légende

Légende




PROFIL

Une mafia, des familles Empty
MessageSujet: Une mafia, des familles   Une mafia, des familles Okh1Sam 15 Aoû 2020 - 1:15


Une mafia, des familles 161101081105756450








S'il est vrai que tous les mafieux savent que la Sacra Corona Unita a été fondée en 2005, peu en réalité connaissent le contexte particulier de sa naissance et la longue tradition familiale tout droit issue de cet évènement lointain.





Retour aux sources

Une mafia, des familles 161101081104401461





Notre histoire commence il y a onze ans lorsque deux organisations de la première génération, la Cosa Nostra et l'US Army, décident de joindre leurs forces pour faire contrepoids au géant de l'époque, la Mafia-Habbo de Krapule. Oui, jeunes gens, il fut un temps où ce nom était celui d'une redoutable mafia, et d'une mafia tout court. Étonnant, n'est-ce pas ? Contre toute attente, cette alliance inédite parvient à séduire et, de là, réussit à s'imposer. Elle fédère un nombre croissant de joueurs, anciens membres des Habbo Tueurs, du Gen-13 et d'autres organisations depuis longtemps tombées dans l'oubli. Tous ces mafieux se rallient à notre cause. D'une fusion plus que d'une classique alliance, d'un ralliement davantage encore que d'une simple fusion, c'est précisément ainsi qu'est née la Sacra Corona Unita.

Aussi, dès l'origine, notre mafia se veut la coalition de plusieurs groupes qui, tout en conservant chacun son autonomie et ses particularités, travaillent de concert à une œuvre commune. Tantôt soutenus dans l'ombre par le Grand Conseil, tantôt reconnus de manière officielle, ce sont eux qui écriront notre histoire, s'imposant à maintes reprises comme des éléments incontournables de notre structure, les fameuses sous-familles ; et, comme l'expression passionnée d'une fidélité toute particulière à nos sources, ne cesseront jamais de resurgir. Resurgissent aujourd'hui même.

Durant la première année de son existence, notre mafia est composée de trois familles bien distinctes, jouissant d'une certaine indépendance mais réunies sous une même bannière : les Familles Falcone, Genovese et Luciano.

Le 2 décembre 2006, toutes trois sont délaissées au profit de deux nouvelles familles internes, la Barzini et la Rogoli. Le 15 février 2007, la Mafia Spiga, qui était jusque-là une organisation totalement indépendante, décide, ou plutôt accepte, de se placer sous l'empire de la Sacra Corona Unita et la rejoint en tant que Famille Spiga. Elle sera dissoute en juin, suivie de peu par ses deux consœurs :  première réunification de la mafia par décision du Grand Conseil.

Deux ans plus tard, l'histoire se répète. D'aucuns pourraient dire qu'elle bégaie, tant les concordances sont nombreuses. Le 7 mars 2009, les vestiges de ce système ancestral sont exhumés et deux sous-familles font leur apparition. Moins anciennes, et donc plus connues, elles se nomment Famille Cutolo et Famille Pagano. Le 17 mai suivant, la Famille Ralisi vient compléter la triade. Quelque temps plus tard, le Grand Conseil décrète la dissolution des Trois Familles : seconde réunification. Dernière date dans notre histoire des familles. Tout du moins était-ce le cas jusqu'à ce jour.

Depuis lors, la Sacra Corona Unita n'a plus connu de familles, si ce n'est les très répandues familles RP dites familles civiles, c'est-à-dire, telle la Famille Corleone de 2008, des groupes non officiels librement créés par les mafieux.

Aujourd'hui, nous avons décidé d'offrir à nos membres une expérience similaire à celle dont ont pu profiter les joueurs qui les ont précédés. Nous organisons le retour des familles. Reproduire le système de 2005, de 2006, de 2007 et de 2009 sans toutefois nous limiter à un simple retour en arrière ; maximiser son potentiel, en rejeter les inconvénients, n'en conserver que les avantages et, ainsi, déjouer les pièges dans lesquels sont tombées tant d'organisations.





Une mafia, des familles

Une mafia, des familles 161101081104401461





Présentation sommaire du fonctionnement. Nos membres trouveront dans leurs accès du contenu précis et détaillé traitant ce sujet sous tous ses aspects : détail des règles relatives aux familles, modalités techniques de création et de direction d'une famille, mise en scène de la compétition interfamilles et système de récompenses, etc.

À compter de ce jour, la Sacra Corona Unita sera donc composée d'un certain nombre de familles internes. Nous avons décidé, conformément à notre tradition, qu'elles seraient pour l'heure au nombre de deux — présentées ci-après.

Officielles, ces familles constituent des éléments à part entière de notre structure : ce ne sont pas ce qu'on appelle des familles RP ou civiles. Aussi, le retour de ce système va redéfinir en détail notre fonctionnement et influera grandement sur la vie de notre organisation, sur le quotidien et l'activité de nos membres. Positivement ? Nous verrons.

Une mafia, des familles. Vous aurez remarqué la nuance. Elle est de taille. S'il existe effectivement plusieurs familles, il n'y a en revanche qu'une seule mafia ; une seule organisation dont les instances et les membres sont unis et collaborent au-delà de toute appartenance à une famille spécifique ou à un groupe quelconque, voilà bien ce que nous sommes.

Cela nous amène à parler des relations entre les familles. Elles sont liées à la fois par leur appartenance commune à la Sacra Corona Unita et par une rivalité saine, l'une n'excluant pas l'autre. La concurrence tendant à disparaître par les temps qui courent, nous espérons bien combler ce manque par l'instauration d'une rivalité je le répète saine entre nos différentes familles. Elles s'affronteront, certes, mais sans jamais se faire la guerre, chose réservée aux étrangers.

Chaque famille est dirigée par un haut gradé ou par un Capo en étroite collaboration avec le sous-chef qu'il désigne. À l'avenir, un haut gradé pourra créer une nouvelle famille. Sa proposition fera l'objet d'une réflexion collective des membres de la Table Ronde et du Grand Conseil, avant d'être soumise à l'approbation du Consigliere et du Parrain.

Nos membres actuels choisiront en toute liberté la famille qu'ils intégreront. Il en sera naturellement de même pour nos futurs arrivants qui, lors de leur entrée dans l'organisation, à l'issue de leur postulat, après avoir triomphé du rite d'initiation et finalement prêté serment, devront former un vœu en faveur de l'une ou de l'autre des familles existantes.





Famille Genovese et Famille Luciano

Une mafia, des familles 161101081104401461





La Famille Genovese sera dirigée par le Capo Kaiserin, et la Famille Luciano par le Capodecina Evasio.

Comme vous le savez, le roleplay n'est pas au cœur de nos préoccupations. C'est le moins qu'on puisse dire. Ne vous attendez donc pas à trouver chez nous de longues et fastidieuses descriptions des familles ni de récits quels qu'ils soient. Du reste, les mafias et les mafieux qui sont contraints de s'inventer une histoire sont ceux qui n'en ont pas.

Dès lors, quelles identités pour les familles ?

Eh bien, plutôt que de leur attribuer par exemple différentes origines ethniques et zones géographiques d'activité, ce qui je vous l'accorde eût pu être sympathique mais n'aurait en définitive aucune espèce de réalité, nous avons choisi de procéder autrement. De jouer sur les deux grands styles, sur les deux grandes représentations de la mafia dans la culture populaire — et tout particulièrement dans les œuvres cinématographiques et les séries télévisées.

De ces productions, on peut essentiellement extraire deux grandes catégories de familles mafieuses. Ce sont, pour donner deux exemples certes caricaturaux mais pas moins emblématiques, Le Parrain et Scarface. D'un côté, un modèle mafieux quasi politicien, encostardé ; et, de l'autre, l'ultra-violence cocaïnomaniaque. Les deux sont empreints de la même élégance et de la même classe mafieuses, pratiquent l'un et l'autre des activités qui répandent tout autant de sang, mais ce sont deux approches radicalement différentes du si l'on peut dire crime organisé. De quoi s'inspirer.

Cela se traduira notamment par deux ambiances différentes. Chacun sait qu'il existe au sein du RPG différents types d'organisations, certaines plus rigides et d'autres plus décontractées. On sait par ailleurs qu'il existe différents types de joueurs, que certains d'entre nous sont en quête d'une discipline militaire et d'une ambiance à la fois sobre et solennelle, tandis que d'autres recherchent davantage de décontraction et la légèreté d'une désinvolture impertinente.

Pour les uns, il y aura la Famille Genovese, plus rigide et plus sobre, à l'image de Le Parrain ; pour les autres, la Famille Luciano, plus décontractée et plus extravertie, inspirée de Scarface. Chacun selon son style et son tempérament.

De nouvelles informations seront révélées au fur et à mesure de la mise en place du système.




Une mafia, des familles 161101081104401461
Revenir en haut Aller en bas
 
Une mafia, des familles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sacra Corona Unita :: Manoir :: Discussions mafieuses :: Communiqués et textes officiels-
Sauter vers: