AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -47%
Réduction de 47% sur la souris gaming Razer ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
 

 Il était un « mafieux »

Aller en bas 
AuteurMessage
Cupola
Légende

Légende




PROFIL

Il était un « mafieux » Empty
MessageSujet: Il était un « mafieux »   Il était un « mafieux » Okh1Sam 15 Aoû 2020 - 1:15

Comme à notre habitude, nous commencerons par le moins important pour aller progressivement au cœur du dossier.

Donc, commençons par répondre à Diabloelo2.

Spoiler:
 

Ce sujet n'était pas au programme, mais de quoi aurais-je l'air si je déclinais une invitation aussi chaleureuse que celle-là ?

La comparaison est osée et ne tient pas un seul instant. Puisque tu nous y forces, comparons. Honnêtement, cette fois-ci.

D'un côté, des conversations Skype obtenues par un procédé illégal et divulguées par une tierce personne (les vôtres) ; de l'autre, des conversations divulguées volontairement par leurs propriétaires légitimes (les nôtres). D'un côté, des tonnes de screens où tout le monde vous a vu diffuser des informations réelles sur des joueurs et déverser votre haine sur vos adversaires que vous insultiez de tous les noms existants, sur les femmes considérées comme de simples objets destinés à satisfaire vos bas instincts et même — c'est le comble — sur vos propres membres ; de l'autre, des screens où l'on nous voit traiter avec mépris et dérision la proposition d'alliance inconvenante de la BO. Ajoutons à cela le fait que vous aviez envisagé à un moment donné de réaliser des conversations Skype truquées (faux screens) d'organisations ennemies pour les plonger dans la même merde que vous et ainsi sauver la face. Si vous cherchiez un scandale, alors ne cherchez plus. Vous n'avez aucune leçon à donner à personne, ni de fair-play ni de quoi que ce soit d'autre. Vous dénigriez et insultiez les individus ; nous avons méprisé une requête méprisable. Si tu souhaites étudier plus avant les soi-disant similitudes entre les screens publiés par Stratega avec l'aval de son Parrain et l'affaire qui a poussé notre cher ami Khaegar à fuir lamentablement le RPG Mafia qu'il aimait tant pour se réfugier sur GTA, sache que je suis ouvert au débat : où tu veux, quand tu veux. Mais à quoi bon formuler cette proposition, puisque tu ne voudras pas ?

Au final, il eût été plus judicieux de ne rien dire de tel. Quand ils sont compromis dans une affaire douteuse, les sages se taisent jusqu'à ce que les gens finissent par oublier les casseroles qu'ils traînent. C'est ainsi que, croyant nous faire du tort, tu n'as fait en réalité qu'exhumer des archives ce moment difficile que tout le monde voulait oublier. Plus encore, vous n'auriez jamais dû poster ce sujet dans lequel vous vous justifiez. Vous partez du postulat juste que ces screens n'ont aucune valeur réelle et d'un autre postulat, lui totalement erroné, affirmant que tout cela n'a pas la moindre importance. Or, si tel était le cas, pourquoi prendre la peine de s'expliquer ? Seuls les coupables essaient de se justifier. Les innocents n'ont rien à se reprocher donc rien à expliquer. Mais avez-vous seulement réfléchi ? Non, le fait est que tu as attendu près de dix mois pour sauter instinctivement sur n'importe quelle conversation Skype sans aucun rapport avec les vôtres car tu as ruminé pendant tout ce temps et que vous êtes parfaitement conscients d'avoir souffert de ces révélations qui, bien qu'elles furent illégales, ont porté un coup fatal à la crédibilité de certains d'entre vous — pas de tous, car quelques-uns y tenaient des propos irréprochables. Et si je ne poste pas ces screens qui se baladent encore dans les archives des messages privés, c'est uniquement par respect du beau jeu et non pas par respect pour ceux d'entre vous qui ont pu tenir de tels propos. Ce qui vous est arrivé est regrettable mais cela n'excuse absolument rien.

Allons maintenant comme promis au cœur du dossier. Les affrontements verbaux sont une tradition du RPG Mafia bien compris. Tout au long de ma carrière, j'en ai vu des centaines et je suis certainement le mafieux qui en a rédigé le plus, non sans plaisir. C'est le spécialiste qui vous parle : ce que vous vous apprêtez à lire constitue le dossier le plus violent de tous les temps.

Il s'agit, en réponse aux accusations mensongères que path93 a soutenues dans le bureau de Paulie.Cotroni, de prendre à partie un membre du Clan Fenice et de lui faire sa fête. Le sort a voulu que ce soit Lorenzotto, ancien haut gradé de ma famille. À l'instar de ses amis, il clame à qui veut l'entendre qu'il aurait été exclu de ma mafia d'une manière tout à fait arbitraire et sans aucune raison valable. Il est désormais temps de rétablir la vérité. Cette dernière attend ; seul le mensonge est pressé.

Lorenzotto n'a pas été exclu pour rien. Non. En réalité, et nous ne l'avions jamais dit jusqu'aujourd'hui, nous l'avions écarté de la famille parce que ses problèmes affectifs et sexuels — non, comme vous êtes sur le point de le découvrir, le mot est loin d'être mal choisi — faisaient obstacle à la Sacra Corona Unita, à son fonctionnement, à ses membres et à son avenir. Mais je ne vous ferai pas l'affront de vous demander de me croire sur parole : voici une preuve, la discussion du Grand Conseil de l'époque.

Vous aurez compris les identités des « Invités » (comptes supprimés) : Kadehar, path93 et Woitzy.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Je vous vois venir : vous me direz qu'un sujet forum ne fait pas autorité. Après tout, nous aurions pu en éditer le contenu. Vous marquez un point. Très bien. Vous voulez des preuves irréfutables et accablantes ? En voici en voilà.

Jusqu'à ce qu'il lise ce sujet ou que quelqu'un lui en rapporte le contenu, le pauvre Lorenzotto ignorera l'existence des failles Servimg. Ah, méconnaissance mafieuse, quand tu nous tiens ! Puis il découvrira ses secrets les plus intimes dévoilés.

Mais avant cela, annihilons immédiatement toute possibilité de réponse en précisant le libre droit d'usage des screens que nous allons vous présenter. Les Conditions Générales d'utilisation de Servimg sont parfaitement explicites quant à la confidentialité :

Spoiler:
 

Bien entendu, nous avons pris soin de prélever ces screens, de les archiver puis de les héberger sur un site tiers afin qu'il ne puisse pas les supprimer, ce qu'il se serait empressé de faire si nous n'avions pas pris cette précaution.

Je ne parlerai pas des nombreuses fois où il est allé voir DonCavallieri39 en pleurant — ici, pleurer est à prendre au sens propre du terme. Non. Je m'y prendrai autrement. Laissez-moi donc vous narrer le récit de Lorenzotto. Laissez-moi vous dresser le portrait d'un joueur tombé amoureux dans un monde virtuel d'une fille qui ne l'a jamais aimé et qui s'est fait un plaisir de le manipuler de bout en bout. De se jouer de lui pour parvenir à ses fins : crédits, mobis et faveurs mafieuses. Découvrez les raisons qui nous ont jadis poussés à mettre un terme à la carrière de ce mafieux moyen devenu pervers cybersexuel.

Tout cela en images. Aucun des longs discours que certains détestent tant ; uniquement des images.

Vous remarquerez que l'intensité de ses délires augmente graduellement, screen après screen. Amusés, vous constaterez que cette histoire commence en douceur, avec un mariage virtuel et des mots doux tout aussi virtuels, pour finir sur des images érotiques et des cyberviols. Au cas où il y aurait parmi vous des sceptiques, voici la galerie Servimg de Lorenzotto :


Et, si vous ne connaissez pas déjà l'astuce, sachez qu'il vous suffit de modifier le chiffre 1 en ce que vous souhaitez pour naviguer d'un screen à un autre. Il y a plus de 500 screens, tous plus pathétiques et humiliants les uns que les autres. C'est cadeau.

ATTENTION, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Imaginez un seul instant à quel point un type qui prend des screens de ses scènes de cybersexe, comme des trophées qu'il accrocherait à son tableau de chasse, peut être déséquilibré. Qui sait dans quel but a-t-il bien pu les conserver aussi soigneusement ? Je n'ose même pas imaginer quel usage il a bien pu en faire, mais j'ai ma petite idée sur le sujet.

Maintenant que tous les mafieux te connaissent sous ton vrai jour, je te souhaite bonne chance pour gagner leur respect.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il était un « mafieux »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sacra Corona Unita :: Manoir :: Discussions mafieuses :: Communiqués et textes officiels-
Sauter vers: